Rechercher
Réparations locatives

Réparations locatives : qui paie quoi ?

L’entretien courant et les petites réparations dans un logement en location relèvent de la responsabilité du locataire. Cependant, les réparations plus importantes sont à la charge du propriétaire. Que ce soit à l’intérieur du logement, à l’extérieur ou bien en ce qui concerne l’électricité, découvrez donc ci-dessous la liste les principales réparations locatives pour lesquelles le locataire ou le propriétaire est responsable.

1) Entretien ou réparations locatives à l’intérieur du logement

Pour le locataire :

  • Plafond, mur (maintien en état de propreté, menus raccords de peintures, tapisseries, rebouchage des trous)
  • Sol et faïence (entretien ainsi que pose de raccords parquet, dalles, linoléum, moquette)
  • Placards (remplacement des tablettes et tasseaux, remplacement des boutons et poignées, graissage)
  • Tableau électrique (remplacement coupe-circuits et fusibles)
  • Interrupteurs, prises électriques et téléphoniques, douilles, ampoules (entretien et remplacement si détériorés)
  • Portes (graissage des gonds, paumelles et charnières / poignée : entretien et remplacement)
  • Serrures (graissage et remplacement de petites pièces) clés, badges (remplacement)
  • Fenêtres (entretien)
  • Radiateurs (entretien)
  • Évacuations d’eau (débouchages siphons, évacuations baignoire, douche et lavabo jusqu’à la colonne, remplacement joints et colliers)
  • Robinetterie (remplacement de joints, clapets ainsi que presse-étoupe)
  • Compteur d’eau (entretien)

Pour le propriétaire :

  • Tableau électrique (remplacement)
  • Porte d’entrée (remplacement, sauf en cas de dégradation)
  • Détecteur de fumée (remplacement)
  • Ballon d’eau, colonne d’eau usée et conduit d’alimentation d’eau (remplacement ainsi que détartrage)
  • Fenêtres (remplacement)
  • Radiateurs, chaudière (remplacement)

2) Entretien ou réparations locatives à l’extérieur du logement :

Pour le locataire :

  • Volets, grilles (entretien ainsi que remplacement lames, graissage des gonds, paumelles et charnières)
  • Boîte aux lettres (entretien portillons, remplacement serrures et gonds, remplacement clés)
  • Haies, arbustes (entretien, taille et remplacement)
  • Pelouse (entretien, tonte)
  • Portillon (réparation)
  • Terrasse (entretien, démoussage)
  • Cave (entretien porte)
  • Porte de garage (entretien peinture, remplacement poignée)
  • Compteurs d’eau (entretien, ainsi que protection contre le gel)

Pour le propriétaire :

  • Batterie de boîte aux lettres (remplacement)
  • Canalisations (remplacement)
  • Porte palière (remplacement sauf dégradations)
  • Toiture (entretien ainsi que réparation)
  • Élagage des arbres

>> Pour obtenir des informations plus détaillées, consultez le site officiel du gouvernement. 

Ainsi, le locataire doit prendre en charge les dégradations liées à un usage anormal de la location tel qu’une moquette brûlée, trous dans le mur ou encore des dégâts causés par les animaux. D’un autre côté, le bailleur se doit de prendre en charge les réparations plus conséquentes et ainsi prévenir le locataire si une intervention dans son logement est nécessaire. 

Par ailleurs, dans un logement meublé, le bailleur se doit de remplacer un équipement vétuste (par exemple, une machine à laver qui tombe en panne). De ce fait, en plus des réparations locatives et de l’entretien courant, le propriétaire a également des obligations en matière d’entretien de l’électroménager. Que ce soit pour le petit ou bien le gros électroménager, découvrez les équipements à remplacer et bénéficiez de quelques conseils pour assurer leur entretien.

Newsletter

restez informé

Des dernières actualités sur l’immobilier

Partager LE POST :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Les derniers posts

location meublée

Sous-location durant les JO : soyez vigilants !

Avec l’arrivée des Jeux Olympiques qui se dérouleront du 26 juillet au 11 août 2024 à Paris, la capitale française s’apprête donc à accueillir plus de 15 millions de touristes. Ainsi, de nombreux locataires envisagent de mettre leur logement en sous-location à des loyers élevés durant cette période spéciale. Cependant, il est essentiel de comprendre les règles pour sous-louer en toute légalité.

Lire la suite »
Baux

Nouvelles lois pour les baux immobilier en 2024

Depuis le 1er janvier, plusieurs nouvelles mesures sont introduites en France concernant les baux immobiliers. Ces dernières visent à améliorer la transparence, la performance énergétique et la gestion des locations. En effet, en 2024, le secteur de l’immobilier en France connaît une série de réformes significatives, affectant tant les propriétaires que les locataires.

Lire la suite »