loi climat et résilience

Loi Climat et Résilience : l’impact sur l’immobilier

La loi Climat et Résilience, publiée en août 2021, envisage de nombreuses mesures pour lutter contre le dérèglement climatique. Cela consiste à réduire notre impact énergétique pour tendre vers la neutralité carbone. Les principaux secteurs touchés par ces nouvelles mesures sont : l’industrie, le commerce, le transport et surtout l’immobilier. Découvrez les différents changements applicables dès 2021 :

Qu’est-ce que la Loi Climat et Résilience ?

De nombreuses propositions ont été étudiées par l’État afin de constituer un projet de loi qui réponde à l’ensemble des exigences environnementales. Ainsi, la loi Climat et Résilience a pour objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Ce projet de loi impacte de nombreux secteurs tels que le commerce, la consommation, mais aussi l’immobilier.

La loi Climat et Résilience aborde 6 thèmes qui ont pour but de réduire notre impact environnemental :

  • « Consommer »
  • « Produire & travailler »
  • « Se déplacer »
  • « Se loger  » et « Se nourrir »
  • Et enfin « Renforcer la protection juridique de l’environnement »

L’immobilier impacté par la loi Climat et Résilience

La thématique « Se loger » touche directement le secteur immobilier. Son objectif : « lutter contre les logements énergivores ». Dans ce sens, de nombreuses mesures risquent d’impacter le marché locatif, dont certaines applicables dès 2021 :

L’interdiction d’augmenter les loyers entre deux locations

Depuis le 1er janvier 2021, les bailleurs de logements dits énergivores n’ont plus la possibilité d’augmenter le loyer. Les logements énergivores sont considérés comme des « passoires thermiques ». Il s’agit principalement de logement ayant une étiquette énergétique F ou G.

À noter : Dès 2025, ces logements ne pourront plus être placés sur le marché de la location. Les propriétaires bailleurs auront l’obligation d’y effectuer des travaux de rénovation énergétique afin de modifier l’étiquette énergétique du logement. Pour cela, le Gouvernement a mis en place MaPrimeRénov’.

L’obligation d’effectuer un audit énergétique

À partir de 2022, les propriétaires de logements « énergivores » auront l’obligation d’effectuer un audit énergétique dès qu’ils souhaitent vendre leur logement.

Actuellement, chaque propriétaire doit fournir à l’acquéreur un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE). En 2022, ce dernier devra vous fournir, en plus, l’audit énergétique du logement. Cet audit regroupera l’ensemble des travaux à réaliser pour que l’étiquette énergétique du logement soit classé B au minimum.

Informer le locataire sur les dépenses d’énergie

Aussi en 2022, le bailleur aura l’obligation de faire figurer sur les annonces immobilières de location les dépenses énergétiques engagées par le logement, toutes classes énergétiques confondues.

De plus, le propriétaire bailleur doit mentionner distinctement la classe énergétique du logement. La mention doit être de la même taille que le reste de l’annonce.

A savoir : le non-respect de cette obligation est passible d’une amende pouvant atteindre 37 500 € et 2 ans de prison.

Les logements indécents

La loi Climat et Résilience a revu les critères définissant le terme de « logement décent ». En effet, elle désire rajouter le critère de la performance énergétique du logement. Ainsi, dès janvier 2023, les logements qui ne respecteront pas les nouveaux critères de consommation énergétique (encore à l’étude par l’exécutif) seront qualifiés comme logements indécents.

D’autres mesures à connaitre mise en place par la loi Climat et Résilience

Les voitures les plus polluantes n’auront plus accès aux centres-villes

En effet, des interdictions de circulation pour les véhicules classés Crit’air 5 en 2023, Crit’air 4 en 2024 et Crit’Air 3 en 2025 seront mises en place.

Un prêt à taux zéro pour l’achat d’une voiture

En 2023, un prêt à taux zéro sera accordé aux ménages les plus modestes afin que ces derniers puissent changer de véhicule.

La fin de la vente de véhicules polluants

En 2030, les voitures émettant plus de 95 g CO2/km seront interdites à la vente.

Plus d’avions pour les vols domestiques

En enfin, les vols domestiques qui ont une alternative en train de moins de 2 h 30 de trajet seront interdis.

>> En bref, au cours de ces prochaines années, le quotidien des Français va évoluer afin de tendre vers une société plus écologique et respectueuse de l’environnement grâce à la loi Climat et Résilience.

Newsletter

restez informé

Des dernières actualités sur l’immobilier

Partager LE POST :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Les derniers posts

Garanties loyers impayés Locagestion

Les garanties loyers impayés

Propriétaire, n’avez vous jamais eu peur d’un impayé de la part de votre locataire ? Aujourd’hui, nous vous présentons Locagestion, une solution qui garantie vos loyers et protège vos logements.

Lire la suite »

Testez l’éligibilité à la fibre optique de votre bien

Pour avoir internet, il faut passer par un fournisseur d’accès et être équipé d’une box. On peut alors passer par l’ADSL ou la fibre. Cette dernière technologie permet de surfer plus rapidement et de télécharger ses séries préférées à la vitesse de l’éclair. Mais tout le monde ne peut pas avoir internet par la fibre.

Lire la suite »
frais de notaire

Frais de notaire : comment les calculer ?

Vous envisagez d’acheter un logement ? Afin d’estimer au plus juste le montant total de votre projet immobilier, n’oubliez pas d’inclure les frais de notaire. Ils constituent une partie conséquente de votre budget, mais peuvent être revus à la baisse dans certains cas. Voici ce que vous devez garder à l’esprit quand vous calculez vos

Lire la suite »