Location d’un meublé : tout ce qu’il faut savoir

location d'un meublé

Vous souhaitez mettre votre logement en location, mais vous hésitez entre la location meublé ou vide ? Il faut savoir que la location d’un meublé est accessible à tous les propriétaires bailleurs qui le souhaitent. Cependant, il faut savoir que la location meublé est soumise à une réglementation stricte instaurée par la Loi Alur en 2014. Dans cet article, vous découvrirez tout ce dont vous devez savoir avant de faire votre choix.

Qu’est-ce que la location d’un meublé ?

La loi stipule que la location d’un meublé doit être un « logement décent ». De plus, il doit être équipé du matériel nécessaire pour y vivre correctement, dormir, mais aussi manger. 

De ce fait, la superficie de la pièce principale du meublé ne doit pas être inférieure à 9 m² et doit disposer d’une hauteur sous plafond de 2.2 m minimum. Par ailleurs, le bien en location ne doit présenter aucun danger pour le futur locataire (respect des normes de sécurité, aucun nuisible présent dans le bien meublé, …).

Dans les faits, un logement meublé signifie que le locataire, dès son entrée dans les lieux, peut y vivre normalement et cela dans toutes les pièces du logement.

Meubler un logement, mais correctement

Le décret n° 2015-981 du 31 juillet 2015 a établi la liste des éléments obligatoires dont le logement doit contenir (liste non exhaustive) :

  • Un lit et une literie complète ;
  • Des rideaux ou volets pour les fenêtres qui se trouvent dans la chambre ;
  • Des équipements pour la cuisine : plaques de cuisson, four traditionnel et/ou micro-ondes ;
  • Un réfrigérateur avec congélateur ;
  • De la vaisselle et des ustensiles de cuisine ;
  • Une table et des sièges ;
  • Des rangements ;
  • Des luminaires ;
  • Du matériel d’entretien : balai ou aspirateur, seau, serpillère ;

De plus, l’intégralité du mobilier doit être mentionné dans le bail, ainsi que son état d’usure.

Conseil : il est conseillé de rajouter des éléments de décoration ainsi que des équipements pouvant être utiles au futur locataire de votre logement. En effet, un logement aménagé avec goût aura deux fois plus de chance de trouver un locataire. 

Cependant, si un bail de location meublé a été signé avant septembre 2015, il sera soumis à une jurisprudence. Celle-ci stipule qu’un logement meublé doit disposer au minimum : de meubles, dont un lit avec couette ou couverture, de l’électroménager nécessaire pour cuisiner (plaques, réfrigérateur ainsi que des ustensiles) et des luminaires. Par ailleurs, la fenêtre de la chambre doit pouvoir se fermer avec des volets ou stores.

Les avantages de la location d’un meublé

  • Une fiscalité intéressante : En choisissant la mise en location meublé, vous serez soumis au régime LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel). Avec ce statut, 2 choix de catégorie s’offrent à vous. Tout d’abord, le régime des BIC dans lequel vous pouvez bénéficier d’un abattement pouvant atteindre les 50 %. Vous avez aussi le régime réel d’imposition, dans lequel l’imposition se fera uniquement sur le résultat dégagé de votre activité de loueur.
  • Des loyers plus élevés : En général, les loyers meublés peuvent être jusqu’à 30 % plus cher qu’une location vide. Cela s’explique principalement par le type et la qualité des équipements présents dans le logement.

Les différences dans la mise en location d’un meublé 

En plus du mobilier indispensable pour mettre en location un meublé, vous devez prendre en compte les nombreuses différences entre la location d’un logement nu et la location d’un meublé : 

La durée de location : la durée du bail de location est établie pour 1 an minimum (contre 3 pour les logements vides). Elle est reconduite tacitement sauf si le locataire demande le congé du bien meublé. 

Seul cas particulier pour les étudiants, la durée du bail peut être réduite à 9 mois sans reconduction tacite possible. Si l’étudiant souhaite renouveler son bail, il devra conclure un nouveau bail.

La durée du préavis : pour la location d’un bien meublé, la durée du préavis est réduite à 1 mois si cette dernière vient du locataire. Par contre, si le propriétaire bailleur souhaite déposer un préavis contre le locataire, il doit respecter le préavis de 3 mois imposé par la loi.

Le dépôt de garantie : dans une location meublée le propriétaire bailleur est en mesure de demander 2 mois de loyer sans charges afin de constituer le dépôt de garantie. Cependant, vous devez restituer la garantie le mois suivant l’état des lieux de sortie.

A savoir : les documents à fournir sont les mêmes que pour un bail d’habitation classique.

>> Mettre son logement en location meublé présente donc de nombreux avantages. Cependant, cela demande un peu de temps afin de le meubler et le décorer pour que celui-ci se loue le plus rapidement possible.

 

ARTICLES SIMILAIRES

Newsletter

restez informé

Des dernières actualités sur l’immobilier

SUIVEZ-nous :

Etapes mise en service compteur EDF
Alice Lagnier

Installation dans votre nouveau bien : les étapes pour la mise en service d’un compteur EDF

Lors de l’acquisition d’un nouveau bien, il est essentiel de mettre en service le compteur électrique pour pouvoir avoir l’électricité dans le logement. Si le raccordement est déjà effectué, alors la mise en service ne représente qu’une formalité. Dans le cas où le logement n’est pas encore raccordé, il faut contacter le gestionnaire de réseau.

>> En savoir +
Alice Lagnier

Testez l’éligibilité à la fibre optique de votre bien

Pour avoir internet, il faut passer par un fournisseur d’accès et être équipé d’une box. On peut alors passer par l’ADSL ou la fibre. Cette dernière technologie permet de surfer plus rapidement et de télécharger ses séries préférées à la vitesse de l’éclair. Mais tout le monde ne peut pas avoir internet par la fibre.

>> En savoir +
frais de notaire
Alice Lagnier

Comment calculer ses frais de notaire ?

Vous envisagez d’acheter un logement ? Afin d’estimer au plus juste le montant total de votre projet immobilier, n’oubliez pas d’inclure les frais de notaire. Ils constituent une partie conséquente de votre budget, mais peuvent être revus à la baisse dans certains cas. Voici ce que vous devez garder à l’esprit quand vous calculez vos

>> En savoir +